Bienvenue !

Bienvenue sur "Kutsushita 08" (ou Chaussette 2008).

Ce blog, ou archive, fait partie d'un réseau de blogs de voyage écrits par votre Seigneurie, Moua, j'ai nommé Vivi, passionnée par l'Asie, l'écriture, et fan du chanteur GACKT. J'ai séparé mes voyages par années, autrement les blogs étaient trop longs et c'était fastidieux de s'y retrouver. Comme son nom l'indique, vous ne trouverez ici que mon troisième voyage au Japon(à Tokyo), en 2008. Pour les autres, voyez les liens.

La page d'accueil et blog en cours, dont les posts sont archivés sur un nouveau blog à chaque nouvelle année, est :
http://ebikutsushita.blogspot.com

Aide à la navigation : les posts sont classés du plus vieux au plus récent sur tous les blogs.

lundi 29 décembre 2008

Retour au pays

Je suis entourée d’allemands. Je suis à l’aéroport de Frankfurt, après un atterrissage un peu difficile (sur une seule roue).

En achetant un coca tout à l’heure j’ai réalisé que c’était en euros. Je comprenais pas pourquoi ça marquait 3.80 sur la caisse (c’est cher un coca ! O_o ).

Heureusement que j’en avais quelque part dans mon sac, je me demande s’ils auraient accepté les yen.

Ou les francs suisses, je crois que j’en avais aussi un peu. Là, j’attends mon avion pour Genève. Je suis fatiguée, j’aimerais dormir. Mes parents ont dit qu’ils venaient me chercher alors je suis contente.

Ah… Il est 20h30… Il faut que j’aille à l’embarquement. Alors… A bientôt !

dimanche 28 décembre 2008

Dernier jour

14h30

Karaoké ! On massacre allègrement les chansons de Gackt avec nos voix de crécelles. Sabrina devient folle parce que la télécommande pour lancer les musiques ne marche pas.

16h

Petit passage dans un supermarché pour faire des photos ensemble dans la machine à purikura. Puis les filles m’accompagnent à la gare de Shiki. Grandes effusions, Jeanette pleure et ça me touche beaucoup.

Sabrina me donne rendez-vous l’été prochain.

Je prend mon train jusqu’à Ikebukuro, puis j’erre pendant une heure dans la station avant de trouver où je peux acheter un ticket pour prendre le Narita Express.

19h30

Je suis enfin dans le train pour l’aéroport. Je me suis gelée pendant une heure et demi sur le quai et je suis entrée du mauvais côté, donc j'ai dû me taper l'escalier avec ma valise. J'étais toute seule, et je pense que la fille au guichet a vu que j'allais devoir monter à pied, car un employé de la gare s'est précipité vers moi pour m'aider ! Elle a dû l'appeler parce qu'il y avait personne.

21h30

J'écris depuis l'hôtel "Nikko Narita", à 5 minutes en taxi de l'aéroport (comme ça demain j'ai pas à me lever tôt pour y aller). J'ai eu droit à deux porteurs pour ma valise !

J’ai même les toilettes du futur.
( je pense que se lever de ce lit va être très difficile *oo* )

samedi 27 décembre 2008

"I'm not drunk !"

Il est 2h30 du matin, je dois faire le ménage dans quelques heures mais bon, mes bagages sont faits, donc ça me prendra pas mille ans. L'après-midi on ira au karaoké et ensuite j'irai à Narita pour aller à mon hôtel.

Ma soirée d'adieu = MYTHIQUE. Je prend le temps de la raconter.

Sabrina nous a fait le repas Tamaly Bar, comme l'automne dernier. Avec un peu plus d'alcool au menu. J'en ai bu seulement trois verres (grands), mais à part les joues roses ça a rien changé à mon humeur, apparemment il m'en faut plus pour être en "bonne" voie(ouais je dis apparemment parce que pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis pas une fêtarde et n'ait jamais été saoule). Emi répétait à qui voulait l'entendre qu'elle était pas saoule du tout, mais évidemment on la croyait pas. A la vitesse à laquelle elle buvait ses verres (5 ou 6 ?), c'était impossible de rester sobre, surtout quand on est quelqu'un qui ne boit jamais et qu'on s'envoie des cocktails bien sucrés sans le moindre goût d'alcool... mais avec plus du tiers de liqueur dans le verre.

Les voisins doivent nous haïr tellement on a fait de bruit.

Je précise pour ceux qui le sauraient pas que les maisons japonaises sont les constructions les plus mal isolées de la planète. Je pense qu'une hutte en pleine cambrousse isole mieux le son et la température.

Les murs seraient en papier que ça m'étonnerait pas(c'est d'ailleurs le cas dans la chambre d'Emi, avec les portes en papier.) On entend très bien les voisins cracher, donc qu'est-ce que ça doit être quand 4 filles chantent à tue-tête et rient comme des malades de 19h à 2h du mat... J'ai filmé pas mal des passages marrants de la soirée.

Je finis par ces mots que seuls les personnes qui étaient présentes ce soir comprendront : JESUS CHRIST AT THE SUPERMARKET !!



vendredi 26 décembre 2008

Oomiya

(pardon)

22h30

On sort du concert de Gackt. A la gare, quatre lycéens veulent prendre une photo avec nous. Sabrina court après un petit groupe d’occidentaux parce qu’ils étaient au concert et qu’elles les a reconnus : ils font les soldats dans le film qui accompagne le concert. Quand elle leur a demandé si c’était bien eux ils ont juste dit oui et se sont enfuis. Ça va, on va pas les manger quand même ! C’est pas comme s’ils étaient Johnny Depp, ils sont figurants !

Je marche collée à Jeanette parce qu’elle est confortable comme un oreiller et on se tient chaud.

Dans le train on chante, on parle très fort etc. Tout ce qu’il ne faut pas faire au Japon. Mais ce soir on est un peu folles de toute façon.

Une fois à Shiki on va à l’izakaya, le fameux "笑-笑". Au moins là on peut faire tout le bruit qu’on veut.

La gare :

jeudi 25 décembre 2008

Noël

Hier soir on a fait Noël chez Sabrina. L'après-midi on est allées à Shibuya avec Emi pendant que Sab cuisinait : elle nous a fait le repas typique américain. Steaks hâchés de dinde, macaronis au fromage, haricots, patates douces, purée de patate, gâteau à la courge. Avec Emi on avait acheté un super gâteau à la fraise aussi.


Après le repas Sab et moi sommes montées à l'étage pour feuilleter son énorme encyclopédie Star Wars qu'elle a reçu et pour regarder ses dessins. On a ensuite mis un film, trois contes de Noël avec Mickey et compagnie. Emi nous a rejointes après un moment, puis Jeanette est arrivée donc on a mangé le dessert. Enorme délire avec le meurtre du père noël en sucre.

Ensuite vers 1h30 je suis rentrée. Il y avait un vent pas possible j'ai couru pour vite être à l'abri.

Maintenant je suis en mode "préparation" pour le concert de ce soir à Oomiya. Le dernier pour moi. Snif.

mercredi 24 décembre 2008

Roppongi Hills

Il y a un truc qui ne m’avait pas du tout manqué quand j’étais à Gunma… Quelque chose dont je n’avais pas encore parlé. Derrière ma guesthouse il y a une école primaire et un grand parc… Et tous les matins de 7 à 9 heures, il y a une musique stupide qui retentit, toujours la même, très aiguë… MARRE ! *grogne*

Enfin bref, journée tranquille dans ma chambre.

Quand il fait nuit, je retrouve Emi et on va à Roppongi, pour voir les illuminations et faire des photos. On va manger au restaurant indien avant.

On s’y sent observées… les serveurs n’arrêtent pas de nous regarder mais en fait ils surveillent nos verres d’eau, pour se précipiter pour les remplir dès qu’ils sont vides.

J’ai trop mangé. Quand on marche pour faire les photos après le resto, j’ai très mal au ventre et surtout, j’ai horriblement besoin d’aller aux toilettes. Ça passe après un moment.

Minuit

On est dans le train. Et on rit comme des malades : le chauffeur est tellement endormi qu’il articule pas quand il parle, sa voix est traînante, il oublie des mots et il annonce deux fois la même station.

Voilà les photos... on a passé des heures à en faire. Je gelais.



mardi 23 décembre 2008

Là-hauuut sur la montaaagneuuuh

Pèlerinage de Saint Gackt de Gunma

Debout à 7h30… sachant qu’on s’est couchées à 2h30 du matin c’est franchement pas évident. Quand le réveil sonne je crois mourir.

On descend dans le hall pour retrouver Tanu et Shigeko et on va ensemble en taxi à la gare de Maebashi. On y retrouve Raimu et on prend le train pour Shim-Maebashi, où une amie de Raimu doit venir nous chercher en voiture.

On l’attend pendant 15 minutes en cherchant à tout prix un rayon de soleil pour avoir un peu plus chaud.

Elle arrive et Emi n’arrive pas à rentrer dans sa voiture. On doit l’aider.

Direction les montagnes ! Pour aller au château " Lockheart " (Oui vous êtes pas les seuls à vous demander pourquoi ce nom vous dit quelque chose. "Gilderoy Lockhart" dans Harry Potter, vous vous rappelez maintenant ?). Il fait HYPER froid. Gackt a tourné le film de sa tournée Diabolos dans ce château et la série Atashinchi no Danshi a été tournée là aussi.

On visite le château, on prend des photos, puis on va voir le ranch où Gackt vient faire de l’équitation régulièrement. Le responsable nous fait visiter et nous montre le cheval de Gackt, sa selle etc.

Ensuite on repart à Maebashi. On va chercher nos bagages qui sont dans les casiers et avec Emi on repart pour Tokyo.



Ouais... c'était noël...

Dès qu'on voyait une source de chaleur on s'y précipitait.


La voiture n’avait pas d’amortisseurs… une vraie horreur, sur les petites routes sinueuses et bosselées. Ma tête a fait connaissance avec le plafond plusieurs fois.

On s’est arrêtées sur le bord de la route devant une maison étrangement familière… Celle de la fan à qui Gackt était allé rendre visite à cheval dans le platinum box 7 !

Je me doutais pas d’où on irait ensuite, jusqu’à reconnaître la route.

Fans de Gackt, reconnaissez-vous ce coin ?


Ben oui, c’est là que le Gacktjob est venu faire du cheval pour le PB7. Au début on se baladait en prenant des photos et en essayant de deviner quels chevaux You et Gackt avaient montés, sans succès. Finalement le responsable du "ranch" est arrivé et nous a sorti : "vous êtes des fans ?"

Il a même pas besoin de demander ce qu'on fait là, c’est logique ici. XD

On a eu droit à la visite guidée. Il nous a montré le cheval que You avait monté et celui de Chacha, et nous a dit que Gackt venait souvent s’entraîner ici.

Le cheval de You est trop marrant : il est pile comme lui ! Hyper timide, tout au fond, caché, et peureux… BWAHAHA !
Le voilà :
(celui qu'on voit complètement de profil)

Le responsable nous a présenté le cheval de Gackt, Sam, et nous a dit que Gackt était venule voir hier.  Logique en même temps vu qu’il était de passage dans la région.

(il faisait encore très froid si vous avez pas remarqué)

Ensuite on a suivi le type – qui nous a montré une des filles qui bosse dans le ranch et nous a dit que c’était elle qui s’était occupée d’accueillir Gackt hier. Il y avait trois enfants aussi – ceux du mec ? – et ils avaient l’air tout fous quand le père( ?) a dit qu’on était des fans.

Donc après il nous a emmenées dans une petite cabane, son bureau apparemment… où il garde la selle privée du Sieur Gackt précieusement pour quand Môssieur vient…


…et où il a fièrement accroché cette photo au mur.


Bon, voilà ! Maintenant je suis de retour en terre civilisée ! Tokyo, me r’voilà !