Bienvenue !

Bienvenue sur "Kutsushita 08" (ou Chaussette 2008).

Ce blog, ou archive, fait partie d'un réseau de blogs de voyage écrits par votre Seigneurie, Moua, j'ai nommé Vivi, passionnée par l'Asie, l'écriture, et fan du chanteur GACKT. J'ai séparé mes voyages par années, autrement les blogs étaient trop longs et c'était fastidieux de s'y retrouver. Comme son nom l'indique, vous ne trouverez ici que mon troisième voyage au Japon(à Tokyo), en 2008. Pour les autres, voyez les liens.

La page d'accueil et blog en cours, dont les posts sont archivés sur un nouveau blog à chaque nouvelle année, est :
http://ebikutsushita.blogspot.com

Aide à la navigation : les posts sont classés du plus vieux au plus récent sur tous les blogs.

lundi 29 décembre 2008

Retour au pays

Je suis entourée d’allemands. Je suis à l’aéroport de Frankfurt, après un atterrissage un peu difficile (sur une seule roue).

En achetant un coca tout à l’heure j’ai réalisé que c’était en euros. Je comprenais pas pourquoi ça marquait 3.80 sur la caisse (c’est cher un coca ! O_o ).

Heureusement que j’en avais quelque part dans mon sac, je me demande s’ils auraient accepté les yen.

Ou les francs suisses, je crois que j’en avais aussi un peu. Là, j’attends mon avion pour Genève. Je suis fatiguée, j’aimerais dormir. Mes parents ont dit qu’ils venaient me chercher alors je suis contente.

Ah… Il est 20h30… Il faut que j’aille à l’embarquement. Alors… A bientôt !

dimanche 28 décembre 2008

Dernier jour

14h30

Karaoké ! On massacre allègrement les chansons de Gackt avec nos voix de crécelles. Sabrina devient folle parce que la télécommande pour lancer les musiques ne marche pas.

16h

Petit passage dans un supermarché pour faire des photos ensemble dans la machine à purikura. Puis les filles m’accompagnent à la gare de Shiki. Grandes effusions, Jeanette pleure et ça me touche beaucoup.

Sabrina me donne rendez-vous l’été prochain.

Je prend mon train jusqu’à Ikebukuro, puis j’erre pendant une heure dans la station avant de trouver où je peux acheter un ticket pour prendre le Narita Express.

19h30

Je suis enfin dans le train pour l’aéroport. Je me suis gelée pendant une heure et demi sur le quai et je suis entrée du mauvais côté, donc j'ai dû me taper l'escalier avec ma valise. J'étais toute seule, et je pense que la fille au guichet a vu que j'allais devoir monter à pied, car un employé de la gare s'est précipité vers moi pour m'aider ! Elle a dû l'appeler parce qu'il y avait personne.

21h30

J'écris depuis l'hôtel "Nikko Narita", à 5 minutes en taxi de l'aéroport (comme ça demain j'ai pas à me lever tôt pour y aller). J'ai eu droit à deux porteurs pour ma valise !

J’ai même les toilettes du futur.
( je pense que se lever de ce lit va être très difficile *oo* )

samedi 27 décembre 2008

"I'm not drunk !"

Il est 2h30 du matin, je dois faire le ménage dans quelques heures mais bon, mes bagages sont faits, donc ça me prendra pas mille ans. L'après-midi on ira au karaoké et ensuite j'irai à Narita pour aller à mon hôtel.

Ma soirée d'adieu = MYTHIQUE. Je prend le temps de la raconter.

Sabrina nous a fait le repas Tamaly Bar, comme l'automne dernier. Avec un peu plus d'alcool au menu. J'en ai bu seulement trois verres (grands), mais à part les joues roses ça a rien changé à mon humeur, apparemment il m'en faut plus pour être en "bonne" voie(ouais je dis apparemment parce que pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis pas une fêtarde et n'ait jamais été saoule). Emi répétait à qui voulait l'entendre qu'elle était pas saoule du tout, mais évidemment on la croyait pas. A la vitesse à laquelle elle buvait ses verres (5 ou 6 ?), c'était impossible de rester sobre, surtout quand on est quelqu'un qui ne boit jamais et qu'on s'envoie des cocktails bien sucrés sans le moindre goût d'alcool... mais avec plus du tiers de liqueur dans le verre.

Les voisins doivent nous haïr tellement on a fait de bruit.

Je précise pour ceux qui le sauraient pas que les maisons japonaises sont les constructions les plus mal isolées de la planète. Je pense qu'une hutte en pleine cambrousse isole mieux le son et la température.

Les murs seraient en papier que ça m'étonnerait pas(c'est d'ailleurs le cas dans la chambre d'Emi, avec les portes en papier.) On entend très bien les voisins cracher, donc qu'est-ce que ça doit être quand 4 filles chantent à tue-tête et rient comme des malades de 19h à 2h du mat... J'ai filmé pas mal des passages marrants de la soirée.

Je finis par ces mots que seuls les personnes qui étaient présentes ce soir comprendront : JESUS CHRIST AT THE SUPERMARKET !!



vendredi 26 décembre 2008

Oomiya

(pardon)

22h30

On sort du concert de Gackt. A la gare, quatre lycéens veulent prendre une photo avec nous. Sabrina court après un petit groupe d’occidentaux parce qu’ils étaient au concert et qu’elles les a reconnus : ils font les soldats dans le film qui accompagne le concert. Quand elle leur a demandé si c’était bien eux ils ont juste dit oui et se sont enfuis. Ça va, on va pas les manger quand même ! C’est pas comme s’ils étaient Johnny Depp, ils sont figurants !

Je marche collée à Jeanette parce qu’elle est confortable comme un oreiller et on se tient chaud.

Dans le train on chante, on parle très fort etc. Tout ce qu’il ne faut pas faire au Japon. Mais ce soir on est un peu folles de toute façon.

Une fois à Shiki on va à l’izakaya, le fameux "笑-笑". Au moins là on peut faire tout le bruit qu’on veut.

La gare :

jeudi 25 décembre 2008

Noël

Hier soir on a fait Noël chez Sabrina. L'après-midi on est allées à Shibuya avec Emi pendant que Sab cuisinait : elle nous a fait le repas typique américain. Steaks hâchés de dinde, macaronis au fromage, haricots, patates douces, purée de patate, gâteau à la courge. Avec Emi on avait acheté un super gâteau à la fraise aussi.


Après le repas Sab et moi sommes montées à l'étage pour feuilleter son énorme encyclopédie Star Wars qu'elle a reçu et pour regarder ses dessins. On a ensuite mis un film, trois contes de Noël avec Mickey et compagnie. Emi nous a rejointes après un moment, puis Jeanette est arrivée donc on a mangé le dessert. Enorme délire avec le meurtre du père noël en sucre.

Ensuite vers 1h30 je suis rentrée. Il y avait un vent pas possible j'ai couru pour vite être à l'abri.

Maintenant je suis en mode "préparation" pour le concert de ce soir à Oomiya. Le dernier pour moi. Snif.

mercredi 24 décembre 2008

Roppongi Hills

Il y a un truc qui ne m’avait pas du tout manqué quand j’étais à Gunma… Quelque chose dont je n’avais pas encore parlé. Derrière ma guesthouse il y a une école primaire et un grand parc… Et tous les matins de 7 à 9 heures, il y a une musique stupide qui retentit, toujours la même, très aiguë… MARRE ! *grogne*

Enfin bref, journée tranquille dans ma chambre.

Quand il fait nuit, je retrouve Emi et on va à Roppongi, pour voir les illuminations et faire des photos. On va manger au restaurant indien avant.

On s’y sent observées… les serveurs n’arrêtent pas de nous regarder mais en fait ils surveillent nos verres d’eau, pour se précipiter pour les remplir dès qu’ils sont vides.

J’ai trop mangé. Quand on marche pour faire les photos après le resto, j’ai très mal au ventre et surtout, j’ai horriblement besoin d’aller aux toilettes. Ça passe après un moment.

Minuit

On est dans le train. Et on rit comme des malades : le chauffeur est tellement endormi qu’il articule pas quand il parle, sa voix est traînante, il oublie des mots et il annonce deux fois la même station.

Voilà les photos... on a passé des heures à en faire. Je gelais.



mardi 23 décembre 2008

Là-hauuut sur la montaaagneuuuh

Pèlerinage de Saint Gackt de Gunma

Debout à 7h30… sachant qu’on s’est couchées à 2h30 du matin c’est franchement pas évident. Quand le réveil sonne je crois mourir.

On descend dans le hall pour retrouver Tanu et Shigeko et on va ensemble en taxi à la gare de Maebashi. On y retrouve Raimu et on prend le train pour Shim-Maebashi, où une amie de Raimu doit venir nous chercher en voiture.

On l’attend pendant 15 minutes en cherchant à tout prix un rayon de soleil pour avoir un peu plus chaud.

Elle arrive et Emi n’arrive pas à rentrer dans sa voiture. On doit l’aider.

Direction les montagnes ! Pour aller au château " Lockheart " (Oui vous êtes pas les seuls à vous demander pourquoi ce nom vous dit quelque chose. "Gilderoy Lockhart" dans Harry Potter, vous vous rappelez maintenant ?). Il fait HYPER froid. Gackt a tourné le film de sa tournée Diabolos dans ce château et la série Atashinchi no Danshi a été tournée là aussi.

On visite le château, on prend des photos, puis on va voir le ranch où Gackt vient faire de l’équitation régulièrement. Le responsable nous fait visiter et nous montre le cheval de Gackt, sa selle etc.

Ensuite on repart à Maebashi. On va chercher nos bagages qui sont dans les casiers et avec Emi on repart pour Tokyo.



Ouais... c'était noël...

Dès qu'on voyait une source de chaleur on s'y précipitait.


La voiture n’avait pas d’amortisseurs… une vraie horreur, sur les petites routes sinueuses et bosselées. Ma tête a fait connaissance avec le plafond plusieurs fois.

On s’est arrêtées sur le bord de la route devant une maison étrangement familière… Celle de la fan à qui Gackt était allé rendre visite à cheval dans le platinum box 7 !

Je me doutais pas d’où on irait ensuite, jusqu’à reconnaître la route.

Fans de Gackt, reconnaissez-vous ce coin ?


Ben oui, c’est là que le Gacktjob est venu faire du cheval pour le PB7. Au début on se baladait en prenant des photos et en essayant de deviner quels chevaux You et Gackt avaient montés, sans succès. Finalement le responsable du "ranch" est arrivé et nous a sorti : "vous êtes des fans ?"

Il a même pas besoin de demander ce qu'on fait là, c’est logique ici. XD

On a eu droit à la visite guidée. Il nous a montré le cheval que You avait monté et celui de Chacha, et nous a dit que Gackt venait souvent s’entraîner ici.

Le cheval de You est trop marrant : il est pile comme lui ! Hyper timide, tout au fond, caché, et peureux… BWAHAHA !
Le voilà :
(celui qu'on voit complètement de profil)

Le responsable nous a présenté le cheval de Gackt, Sam, et nous a dit que Gackt était venule voir hier.  Logique en même temps vu qu’il était de passage dans la région.

(il faisait encore très froid si vous avez pas remarqué)

Ensuite on a suivi le type – qui nous a montré une des filles qui bosse dans le ranch et nous a dit que c’était elle qui s’était occupée d’accueillir Gackt hier. Il y avait trois enfants aussi – ceux du mec ? – et ils avaient l’air tout fous quand le père( ?) a dit qu’on était des fans.

Donc après il nous a emmenées dans une petite cabane, son bureau apparemment… où il garde la selle privée du Sieur Gackt précieusement pour quand Môssieur vient…


…et où il a fièrement accroché cette photo au mur.


Bon, voilà ! Maintenant je suis de retour en terre civilisée ! Tokyo, me r’voilà !

lundi 22 décembre 2008

HAHAHAHA !

Mission Impossible : Echapper au Staff

Starring : Emi, Tanu, Raimu, Shigeko, Vivi

Lieu : Gunma Genmin kaikan

Heure : 17h30 environ

On prend un taxi depuis l’hôtel et dans le hall de la salle, on retrouve les correspondantes d’Emi. Tanu et Raimu vont acheter les produits dérivés et quand elles reviennent, elles nous disent d’attendre car elles vont les mettre dans la voiture. Quand elles reviennent, elles nous entraînent dehors car selon elles il y a la voiture de Gackt.

Avec Emi on est déjà pas très fraîches d’aller dans cette partie du parking au milieu des camions de la tournée. Je vois pas tout de suite où est le staff, mais je me doute qu’il est pas loin. Dans la voiture de Gackt il y a même une espèce de lumière bleue, je sais pas ce que c’est, peut-être une alarme si on s’approche trop ? Enfin grâce à cette voiture je sais où Gackt habite désormais et je garderai jalousement le secret.

Bref, les japonaises nous font aller plus loin, sur le côté de la salle. On monte un petit escalier derrière une porte blindée… Les musiciens sont juste derrière en train de répéter, on les entend vraiment super bien. Soudain un mec ouvre d’un coup la porte, je fais un immense sursaut. Mais il la referme comme si de rien n’était.

On a le temps d’entendre trois chansons, quand tout à coup un mec du staff avec une lampe de poche arrive, soit il faisait sa ronde soit il a entendu Raimu, elle parle tellement fort… Dès qu’il nous voit il s’enfuit en courant, genre "vite, du renfort !"

Avec Emi on se regarde.. Et on part comme des dingues toutes les deux, on passe entre les camions pour ne pas être vues, on sort du parking en passant sous les chaînes et ensuite on passe derrière les buissons, on fait tout le tour, c’est là que je vois le staff perché au-dessus de la voiture de Gackt, ils ont même des jumelles ! Tour de contrôle.

On va gentiment faire la queue avec les autres fans, bien sagement, devant la salle, l’air de rien.
La trouille de ma vie.

J’ai filmé en plus donc j’ai la preuve de notre escapade.

Après le live

Je cours comme une folle hors de la salle pour aller acheter deux trois produits dérivés, avant que la foule n’arrive et que je ne puisse plus y aller. Puis je retrouve Emi et les japonaises et on va manger dans un izakaya. Raimu nous raccompagnera à l’hôtel.


Reprenons :

Le live s’est déroulé sans trop de différence d’avec les deux précédents. Ce qui changeait était évidemment mon siège, 17ème rang au rez-de-chaussée, je les voyais sur scène à l’œil nu exactement comme je les voyais avec les jumelles avant-hier et vendredi. Donc quand je prenais les jumelles cette fois, c’était comme s’ils étaient à 5 cm de moi. Un vrai rêve. You s’était mis du gloss d’ailleurs.

Mais j’ai regardé presque que Gackt tout du long.

Pendant la chanson porno(je l'appelle comme ça parce que le rythme fait musique de film X), il a retiré son manteau, donc il était dans son uniforme de cuir une pièce qui n’a pas de manches. J’ai mordu les jumelles. Il était magnifique. Il dansait aussi beaucoup plus euh… sexyment qu’avant.

Pendant le MC il a dit que You était quand même plus mignon maintenant qu’en étant adolescent.

Izakaya~

dimanche 21 décembre 2008

Silent Hill

Vers 15h on part pour aller à Gunma ! Dans les montagnes, au froid… Environ 2h30 de trajet depuis Shiki et ça nous coûte rien du tout.

Verdict : il n’y a RIEN dans ce coin ! On dirait l’endroit où j’habite en Suisse. En moins éclairé.

Maintenant on est à l’hôtel, on a une chambre géniale.

On va sortir pour manger.

21h

On est là. Rentrées bredouilles : pas un resto, pas un magasin, RIEN, que des statues sur les trottoirs... Ambiance Silent Hill ! Gackt, pourquoi tu viens faire un live dans ce trou paumé ?

Hôtel :





samedi 20 décembre 2008

Ichikawa

Il est une heure du matin et je suis de retour d'Ichikawa (là où j'avais mon hôtel l'été dernier à la fin du séjour, donc carrément à l'opposé de Shiki).
J'avais mon ticket pour le concert de Gackt, mais Emi n'en avait pas. Elle a attendu pendant des heures dehors au froid avec son petit panneau, jusqu'à ce que ô miracle, quelqu'un passe et lui en vende un.

A force de faire des yeux de gné, ça a payé.

Bon, voilà l'entrée de la salle :


Une fois à l'intérieur, j'étais exactement au même siège qu'hier, mais au onzième rang et au premier étage.... Grr. Enfin je voyais exactement comme hier, apparemment, le 11ème rang à Ichikawa correspond au 15ème à Kawaguchi.

Le concert a commencé avec 50 minutes de retard, il y a du progrès. Mais RAAAAAAAAH j'en peux plus de la musique de Bolero !! En BOUUUUCLE de nouveau jusqu'au lever de rideau ! X_x

Je vais pas faire un live report, mais juste dire ce qui s'est passé :

- Pendant Mirror, Gackt est passé derrière You et lui a pincé les fesses très vite, il fallait vraiment les jumelles pour le voir. You lui a souri et lui a pincé les siennes en retour.

- Pendant "kimi no tame ni dekiru koto", le micro de Gackt s'est soudainement éteint. Il a ri et nous aussi. Au début j'ai cru qu'il avait juste oublié les paroles mais ça m'étonnait quand même.

- Pendant la présentation de You, dialogue :
Public : YOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUKUUUUUUUN !!
Mecs dans le public : YOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !!
You : *grand sourire*
Gackt : t'es content que des mecs crient ton nom ?
You : *grand sourire*
Gackt : *en montrant You* Il est gay.
You : HAHAHAHAHAHA !!!

- Au moment où Gackt envoie ses bouteilles le plus loin possible dans le public, il allait en lancer une en tout cas au deuxième étage, mais je sais pas ce qu'il a fait et il a complètement raté son coup. Il s'est assis par terre le visage caché contre la scène parce qu'il se sentait con.

- Moins drôle, Gackt s'est effondré pendant Mirror et a eu besoin de deux personnes pour être ramené en coulisse parce qu'il ne pouvait plus se relever

- You ne s'est toujours pas rasé sous les bras

- Les danseurs qui dansent suggestivement avec Gackt pendant la chanson porno sont des mecs.

- Pendant Mirror, le micro a ENCORE eu un problème.

- Dans le film, quand Zero se fait mitrailler, les balles ne font même pas de trou sur son uniforme.

- A un moment Gackt a soulevé son t-shirt très vite, et tout le monde a crié "ENCOOOOORE !" et Gackt a dit qu'on était vraiment une bande de pervers bizarres ce soir, et qu'il le faisait pas si on le faisait pas non plus. Il l'a fait quand même. Et il nous a fait faire les chèvres, au lieu de crier NYA ! on devait crier MEEE

- Gackt disait tout le temps que ceux du premier étage étaient les meilleurs etc.

Voilà, pour rentrer on a réussi à choper un train pour aller à Akihabara puis à Ikebukuro, puis le tout dernier train pour Shiki. On a mangé des ramen au resto à minuit et demi, ça faisait bizarre.

Bon demain départ pour Gunma ! Je sais pas si j'aurai Internet, si jamais, à mardi !

P.S : j'ai tellement dansé pendant la deuxième partie du concert que j'ai mal partout.

vendredi 19 décembre 2008

Kawaguchi

Si vous voyez un espèce de tas tout mou répandu dans la rue, c'est moi : j'ai fondu.

Je vais donc raconter cette soirée de folie.

A 15h, j'ai retrouvé Emi, on est allées à Kawaguchi. Le train passait par Warabi, ça me faisait tout bizarre de retourner là. En sortant de la gare à Kawaguchi, on a retrouvé Sabrina (qui tenait un panneau pour avoir des tickets), une japonaise avec un panneau tout pareil, et Jeanette qui tenait un panneau "Mes amies cherchent des tickets !". Jeanette est une mexicaine/américaine qui est devenue ma correspondante il y a 2 ans.

Ensuite on a pu retrouver Rosie, une énième de mes correspondantes, j'ai donc pu lui donner tous ses tickets(elle les avait fait envoyer à mon adresse). On est entrées dans le grand hall et on a attendu. J'ai renoncé à faire la queue pour les goodies parce qu'elle était trop longue. Les japonais aiment faire la queue pour tout et rien, pour les toilettes y avait une file impressionnante.

C'était censé ouvrir à 18h. A 18h30 ils ont fait rentrer les tickets Premium (devant).
Entre temps avec Emi on avait les yeux rivés sur un mec accoudé à la barrière au deuxième étage dans le hall, un sosie de Gackt, c'était impressionnant. J'en reparle plus loin.

On est entrées, troisième étage, deuxième rang depuis la barrière. Et c'était parti... Le concert a commencé à 19h45 environ, mais avant évidemment ils ont passé Bolero en BOUCLE j'en pouvais plus... et les filles derrière avaient des voix affreusement stridentes et commençaient déjà à crier GACKTOOOOOO !! D'une façon plus qu'énervante. Il est pas LA pourquoi elles crient ?

Faudra m'expliquer un truc... la montre au mur était digitale, mais quand ils ont éteint les lumières, elle a tout simplement disparu, remplacée par un panneau blanc avec des kanjis. O_o

Chose à savoir : Gackt fait deux sortes de concerts. Les standing lives, dans des petites salles sans siège, environ 1h30~2h de ses chansons les plus rock, et les... Visualive. Il s'agit de gigantesques concerts qui peuvent durer jusqu'à 4h, coûtent les yeux de la tête à cause des décors, effets et costumes et qui, contrairement à tous les autres chanteurs, ont une histoire bien suivie, bien compliquée.
Gackt a deux sagas à son actif, et lorsqu'il fait un Visualive, il en continue une des deux. La première est la saga Moon, qui dure depuis le début de sa carrière solo en 1999, une histoire de vampire. La seconde est la saga Requiem & Réminiscence, une histoire de cyborg nazi pendant la WWII. Elle est extrêmement compliquée à comprendre, et à l'heure où j'écris ces lignes, je ne l'ai pas encore pigée.

SPOILERS : ne lisez pas si vous ne voulez pas avoir la surprise du concert gâchée !

Le concert a commencé par le début du film de R&RII. "Ore wa... dare da ?" ("Qui suis-je ?"), était la phrase répétée tout du long. On y voit Zero (Gackt, en cyborg-soldat SS) en train de tituber sous la pluie, avec des bribes de souvenirs (?) de la création d'un autre cyborg, Proto (Gackt dans R&R 1 il y a 7 ans). Ils reprennent des bouts du premier film pour ça. On le voit regarder une photo déchirée avec une femme occidentale et un homme japonais dessus.

Quand l'écran se relève, c'est parti pour Jesus ! Le Gacktjob en uniforme évidemment, et très en forme. Gackt a même réussi à faire aimer cette chanson à Sabrina alors qu'elle ne la supportait pas avant.
La chanson suivante était Uncontrol, les filles derrière n'arrêtaient pas de hurler. J'avais les yeux fixés sur You, sa perfection et la façon dont il bougeait ses doigts sur sa guitare.
Puis d'autres chansons, du nouvel album cette fois. On ne sait pas encore les titres, bien qu'on peut éventuellement les deviner quand certaines paroles sont écrites sur l'écran au fond de la scène.

Pour Sayonara :
Gackt au piano au début. Les membres du groupe sont éparpillés sur scène et écoutent. Juken remplit deux verres de vin sur le piano, en donne un à Gackt qui boit tout en continuant à jouer et à chanter. Puis You prend son violon et joue sa partie et son solo (superbe) à la fin... Et quand il arrête, Gackt se lève du piano, prend un autre violon et joue en duo avec You une mélodie super triste mais magnifique.
Oui, j'ai pleuré.

Après quelques nouvelles chansons, au tour de GHOST, le prochain single. Une pure tuerie cette chanson, un chef-d'oeuvre. Un son très nouveau pour Gackt : très électro, rythme techno, mais avec sa voix, les guitares électriques bien lourdes, et une mélodie sombre, c'était juste PARFAIT. Evidemment, la chorégraphie et le costume en cuir hyper méga moulant du cou aux pieds, ça aide encore plus.

J'ajouterai ceci : Gackt sait désormais danser parfaitement, aussi bien que ses danseurs qui sont pourtant professionnels. Il chante aussi bien mieux que ces 4 dernières années.

Je ne me rappelle plus l'ordre des chansons. Pour Ghost il a donc changé de costume. Il y a eu la chanson porno comme dit Sabrina, où il caresse très suggestivement son pied de micro qui est un buste de femme nue.
Pour une chanson, il est passé en falsetto (la voix de tête pour les hommes, qui peut monter vraiment très très haut), comme sur Ares et d'autres chansons de ce genre. Il a atteint des notes que je pensais pas qu'il arriverait à sortir.

Après c'est le tour du milieu du film de se lancer :
On y voit Zero et des soldats, dans des tranchées. Zero donne les ordres, ça explose de partout etc. Jusqu'à ce qu'il fasse une tête bizarre en entendant des bruits étranges... et quand il se retourne, c'est les chats de U+K qui sont derrière lui et qui applaudissent des feux d'artifice de l'autre côté de la tranchée. Zero finit par se lever et par faire "coucou" en direction des feux. Vient ensuite le fameux "NO, NO, NO, NOOOOOOOOOOO !" qui est repris de R&R 1, et c'est reparti pour la suite du concert. A se souvenir, le "WHAT HAPPENED?!" de Gackt, avec un accent terrible.

Dans le désordre :

Mirror :
- Je n'ai plus de voix ! A cause des hurlements au début(pendant quoi, 5 minutes, comme à chaque concert il y a les lumières et la guitare, et quand ça s'arrête tout le monde hurle "GACKTOOOOO" le plus fort possible), au milieu (OKAERI ! TADAIMAAAAA ! OKAERI ! TADAIMAAAAA !) etc.
- Le micro de Gackt ne marchait pas, donc il nous a demandé de chanter à sa place.
- Juken est venu marcher dans un coin qui est tout sauf la scène, tout en jouant : sur les bords, tout près du public....
- Juken a fait un GROS bisou à You qui a fait un bond en arrière en se frottant frénétiquement la joue d'un air dégoûté, et qui a ensuite fait comme s'il donnait le bisou de Juken aux fans avec sa main.
- Gackt et You étaient juste adorables quand ils jouaient de la guitare ensemble
- Ils ont tous changé de costume.

MC (la partie où Gackt parle) :
- Gackt s'est évidemment excusé du retard, de différentes façons, avec une petite voix par exemple en disant "Gomen ni" à la place de "Gomen ne"
- Il a demandé aux hommes dans la salle de manifester leur présence, parce qu'il disait qu'il y avait que des filles etc. Et il y a un nombre impressionnant de mecs qui ont crié. Gackt s'est laissé tomber par terre, il faisait le mort, tellement surpris qu'il y en ait autant. Il l'a fait deux fois.
- Il a craché son eau dans le public comme d'habitude, lancé ses bouteilles ("Wéééé une bouteille en plastiiiique !" - dixit Gad Elmaleh) et fait un mini crachat sur une fan du premier rang qui le regardait en espérant avoir sa bouteille.
- Il a présenté les membres du groupe très brièvement. Il a dit que Juken était très masculin et qu'il devrait le vendre aux enchères. Il a commencé à présenter You qui nous a fait lever la voix etc., et Gackt était du genre, "Hé c'est pas ton job de faire ça !". Faut dire que You a tellement de fans maintenant, c'est terrible à quel point tout le monde crie pour lui.

U+K : tout le monde chantait évidemment puisque tout le monde la connaît par coeur (et l'a dans la tête pendant mille ans après), et bougeait les bras etc.
You ne s'était pas rasé sous les bras ! Argh ! Enfer ! Blasphème, tragédie ! Des petits poils bruns !

Nouvelle chanson façon Dance Dance Revolution :

Déjà, super chanson très entraînante assez électro/techno aussi. Gackt danse avec deux chats de U+K.
Tout le monde connaît ce jeu très marrant avec des flèches sur le sol, une musique, et un écran sur lequel il ya des flèches, et on doit danser et toucher les flèches par terre avec les pieds en suivant ce qui est sur l'écran...
Ben sur l'écran géant derrière, il y a ça. En un peu plus sophistiqué, différents signes pour savoir ce qu'on devait faire. Donc, tout le public dansait la même chose en suivant les flèches, c'était génial. Ensuite chaque membre du groupe doit danser seul sur scène face à l'écran. Chacha a commencé, par le niveau 3 de difficulté. Assez lent, on pouvait le suivre. Juken et You ont eu le niveau 5, là aussi, c'était normal. Junji avait le niveau 30, c'était déjà pas mal, et puis Gackt le niveau MAX, alors là, on voyait à peine ses bras tellement il bougeait vite.

A noter que Gackt transpirait tellement que son t-shirt moulant blanc était totalement transparent.
Ensuite il y a eu d'autres chansons inconnues et finalement la fin du film...

La caméra filme le sol, jusqu'à arriver à Zero, assis par terre, immobile. Ses jambes sont coupés au-dessus des genoux, je crois aussi qu'il n'a plus qu'une main. Il a du sang sur tout le visage, et ses yeux sont vides. Des soldats (j'ai pas pigé parce que c'est des SS aussi...) s'approchent, lui parlent, il ne réagit pas, et alors l'un d'eux (celui qui joue dans le clip de Jesus) ordonne qu'on le tue. Les tirs de mitraillettes ne s'arrêtent plus, c'est une scène atroce. Pour finir, l'ami de Zero, qui était avec la fille sur la photo au début du film, s'approche de lui... il tombe à genoux, pleure etc., et lui met dans la main l'autre partie de la photo. On voit les yeux de Zero réagir, il y a des espèces d'étincelles dedans, et ensuite on est à l'intérieur de sa tête donc on voit par ses yeux, façon robot, et on voit donc la photo entière. Puis il y a une alerte sur "l'écran" de ses yeux, ça marque "GEFAHR" et tout s'éteint... Zero est mort.

Il y avait un SILENCE dans cette salle après ça.... pas un seul bruit, pas un mouvement. Comme si tout le monde se retenait d'éclater en sanglots, exactement comme pendant Sayonara.

Après ça on est sorties avec Emi, on a retrouvé Sab, Jeanette, Rosie, Tamara. Dehors, on a revu le type du début, le sosie, "copy-san".
Qui m'a fait rougir comme une tomate quand je suis allée vers lui pour faire une photo, parce qu'il m'a dit "you are very beautiful". AGA.


Et sinon voilà, j'ai acheté le vrai bracelet de You, et celui de Gackt, le relativement nouveau. Yayoi, l'amie d'Emi avec qui on était allées à Harajuku au début de mon séjour, m'a donné (à Emi aussi évidemment) ces petites roses bleues à mettre dans le bain.

Voilà ~ Il est 2h30 du mat et j'ai pas DU TOUT sommeil.

jeudi 18 décembre 2008

Vive le curry !

Hier, pluie torrentielle donc journée économie.
Aujourd'hui, à midi on est allées à Nishi-Waseda (près de l'université) pour manger dans un restaurant de curry que You a conseillé dans un magazine.

J'ai pris du curry de porc aux légumes, curry niveau 1 avec de la crème pour adoucir. Je me suis dit que je sentirais même pas le goût du curry étant donné qu'il y avait 6 niveaux, du moins au plus fort.

Ben je sais pas qui est assez fou pour essayer le 6. Le mien brûlait déjà énormément, mais il était délicieux.

Ensuite on est allées à Shibuya.

A 18h30 on a retrouvé Shino, ma correspondante que j'avais perdue et que j'ai récupérée. Je l'avais déjà rencontrée l'été passé, on était allées à Asakusa, vous vous rappelez ? Elle est un peu moins timide que l'année passée, on a bien ri, surtout avec la "pizza" que Emi s'est prise et qui était tout sauf une pizza(dans un izakaya on pouvait s’en douter).

C’est là que j’ai découvert que ne pas savoir ce qu’on est en train de manger a du bon. Je dégustais un truc étrange auquel Shino ne touchait pas et quand je lui ai demandé pourquoi, elle m’a dit de mieux regarder.
C’était des pattes de poulet.

Psychologiquement, ça a changé ma façon de les manger. J’ai quand même fini le plat, mais avec un peu d’hésitation. Et pourtant je suis pas étroite d'esprit pour la viande, si on me donnait du chien au Vietnam, j'en mangerais (sauf si c'est pas bon XD), c'est pas plus méchant pour l'animal que de manger du boeuf.

Ensuite pour rentrer... le bordel. Depuis Shibuya, on a pris le métro. Après 5 stations très familières (Meiji-jingumae, shinjuku-sanchome, Ikebukuro...), je me suis pas inquiétée, normal, on allait dans le bon sens après tout. Emi s'était endormie. Les stations suivantes, je les connaissais toutes, tous les noms m'étaient familiers aussi, jusqu'à une certaine station. C'est là qu’Emi s'est réveillée et qu'on a vu qu'on était vraiment pas là où on devait aller, et qu'au lieu de 40 minutes, ça faisait bien une heure et demi qu'on était dans ce train.

Bon, pas grave, on a repris un train express pour Ikebukuro puis on a changé et on est rentrées à Shiki.
Les stations que je connaissais à partir de Ikebukuro, c'était des résidus de l'été passé. Donc grâce à notre pure intelligence à toutes les deux (elle n’avait qu’à pas dormir aussi) on s'est trompées au-delà du delà. Et après y a eu un problème pour passer notre carte dans la machine pour sortir à Ikebukuro, puis pour re-rentrer pour prendre le bon métro.

Enfin bon, moi ça m'a pas dérangée. Faut dire que c'est très difficile de casser ma bonne humeur depuis le mois d'octobre et c'est pas un truc de ce genre qui va m'énerver.

Emi m’a fait la gueule, elle a pas dit un mot et marchait très vite. Elle m’a même pas dit au revoir. Elle m’en voulait de ne pas avoir vu qu’on s’était trompées.

lundi 15 décembre 2008

Jyuugaoka

Bonjouuuuuuur !
Je me rappelle plus où je suis censée aller avec Emi. Je posterai en rentrant et vous saurez comme ça.

Edit :

De retour !
On est allées à Jyuugaoka, ballade dans les ruelles et restaurant italien…. Je devrais écrire un Guide Des Spaghetti Carbonara Au Japon.
On s’est ensuite dirigées vers Harajuku pour aller au temple Meiji, un des temples shintoïstes de Tokyo.

DONQ... oui, si vous voulez...
J'ai jamais vu un mannequin avec l'air aussi con.


L'emblême du chrysanthème, le symbole impérial.
Oui je sais avec les rayons on dirait que j'ai ajouté le soleil sur photoshop. Je vous jure que non.

dimanche 14 décembre 2008

Misato

Aujourd'hui commence la tournée de Gackt. Premier concert à Misato, ce soir.
Quoi de plus horrible que d'accompagner Emi sans pouvoir entrer soi-même dans la salle pour cause de malchance au tirage au sort pour les tickets ? Heureusement, moi j'ai mes tickets pour les lives du 19, 20, 22 et 26. Même si les places du 19 et 20 sont POURRIES à souhait.
Enfin, j'y suis pas allée pour rien. J'ai attendu jusqu'à l'ouverture du stand des produits dérivés. J'ai acheté très peu, parce que je sais que je vais acheter presque tout le reste la prochaine fois.

Même de dehors on les entendait répéter... *soupir*

Vers 16h le staff a mis de la musique dehors aussi, on a eu droit à toutes les chansons que je n'aime pas de Gackt (il y en a beaucoup) mais aussi à quelques unes de mes préférées(beaucoup aussi).

Enfin, après, je suis rentrée avec Tamara, en laissant les deux autres aller au concert... *sigh*

On est allées boire un verre et dans tout le resto c'était QUE des fans de Gackt, pourtant c'était loin de la salle. Rien qu'à côté de nous y avait 4 fans de You.

Comment je le sais ? Avec leurs bracelets bien entendu.(Gackt et You créent des bracelets, qu’ils portent également, c’est donc un signe distinctif chez leurs fans).

Enfin bref, j'attends que Emi se connecte sur msn pour qu'elle puisse tout me raconter...


Edit :

Moi sur un petit nuage rose car Gackt joue du violon mais en plus en duo avec You. Merci Emi pour m'avoir rendue complètement hystérique et incapable de dormir.

mercredi 10 décembre 2008

Wall-eeee...

Le lait à la fraise c'est trop BON !
Aujourd'hui j'ai retrouvé Emi à 11h et on est allées à Disneyland. On a commencé par DisneySea, comme c'était l'heure du spectacle maritime on a pu faire Voyage au centre de la terre presque sans attente.

Ce qui nous a accueillies :
TROP CHOUUUU !
On peut m'expliquer pourquoi chaque fois que j'y vais, il fait SUPER beau et une température agréable ? Même s'ils annonçaient une pluie terrible ?
Il y avait beaucoup de monde. On a fait Indiana Jones et 20'000 lieues sous les mers (pour changer), ensuite on est sorties du parc et on est allées à Disneyland. A partir de 18h l'entrée coûte 2700 yen de moins. On devait retrouver Sabrina et son amie allemande Tamara.
On est allées manger au Banquet de la Reine de Coeur... C'était un délice.
"meat meat meaaaaat ! BLOOOOD !" pour imiter Sab et moi-même, en manque de viande rouge.

Première fois que j'allais à Tokyo Disneyland. J'y retourne peut-être avec Sabrina la semaine prochaine, mais c'est pas sûr. On a fait l'attraction de pirates des caraïbes, remise à neuf pour faire comme le film. Les marionnettes de Jack sont tellement réelles que c'est vraiment effrayant. C'est les premiers mannequins animés que je vois qui ont l'air aussi vivants (et beaux évidemment). J'étais bouche bée. On le voit 3 fois en tout.
(photo prise de google vu que j'arrivais pas à en prendre moi-même)

Ensuite on a fait la queue pour le manoir hanté, changé en l'étrange noël de monsieur Jack pour la période halloween-Noël. Excellent comme ils ont changé ça. Ils ont même mis un bonnet de père noël à un des hologrammes qui danse dans la grande salle à manger.
Après, avec Sabrina on est parties dans la discussion Star Wars. Elle s'y connaît autant que moi, même plus étant donné qu'elle est toujours fan et est au courant des derniers trucs. On n'a pas arrêté de parler de ça, évidemment ça s'est fini au Star Tour.
Le parc fermait à 22h. Avec Sab on voulait à tous prix faire le Space Mountain (remis à neuf lui aussi) mais il y avait 70 minutes d'attente ! Et il était 21h. Elle m'a dit que si on entre dans la queue avant 22h, ils peuvent pas nous mettre dehors. Donc on y est allées, on a attendu (moins que prévu) et on l'a fait.
Une petite merveille. On est sorties à 22h15.
Maintenant qu'il a été changé, il va plus vite que tous les roller-coaster que j'ai faits dans ma vie et il y a des bosses, mais en plus dans le noir quasi complet, avec juste des petites étoiles partout pour imiter l'univers.
J'ai hurlé comme une folle, il arrêtait pas d'accélérer, Sabrina arrêtait pas de hurler parce qu'elle aussi elle savait pas qu'ils l'avaient changé et qu'il était si rapide.
On regrette pas d'avoir attendu si longtemps.


On a réussi à attraper le dernier train, mais à la station de Asakadai, quelqu'un s'est suicidé en se jetant sous le train, donc on a dû rentrer en taxi. Tout le monde s'en fout ici tellement c'est "normal".

Dimanche je vais quand meme avec Emi et Sab à Misato, mais je vais avec Tamara devant la salle de concert pour acheter les produits dérivés et ensuite on s'en va les deux, vu qu'on n'a pas de ticket - et qu'on ne compte pas en acheter un sur place.