Bienvenue !

Bienvenue sur "Kutsushita 08" (ou Chaussette 2008).

Ce blog, ou archive, fait partie d'un réseau de blogs de voyage écrits par votre Seigneurie, Moua, j'ai nommé Vivi, passionnée par l'Asie, l'écriture, et fan du chanteur GACKT. J'ai séparé mes voyages par années, autrement les blogs étaient trop longs et c'était fastidieux de s'y retrouver. Comme son nom l'indique, vous ne trouverez ici que mon troisième voyage au Japon(à Tokyo), en 2008. Pour les autres, voyez les liens.

La page d'accueil et blog en cours, dont les posts sont archivés sur un nouveau blog à chaque nouvelle année, est :
http://ebikutsushita.blogspot.com

Aide à la navigation : les posts sont classés du plus vieux au plus récent sur tous les blogs.

jeudi 18 décembre 2008

Vive le curry !

Hier, pluie torrentielle donc journée économie.
Aujourd'hui, à midi on est allées à Nishi-Waseda (près de l'université) pour manger dans un restaurant de curry que You a conseillé dans un magazine.

J'ai pris du curry de porc aux légumes, curry niveau 1 avec de la crème pour adoucir. Je me suis dit que je sentirais même pas le goût du curry étant donné qu'il y avait 6 niveaux, du moins au plus fort.

Ben je sais pas qui est assez fou pour essayer le 6. Le mien brûlait déjà énormément, mais il était délicieux.

Ensuite on est allées à Shibuya.

A 18h30 on a retrouvé Shino, ma correspondante que j'avais perdue et que j'ai récupérée. Je l'avais déjà rencontrée l'été passé, on était allées à Asakusa, vous vous rappelez ? Elle est un peu moins timide que l'année passée, on a bien ri, surtout avec la "pizza" que Emi s'est prise et qui était tout sauf une pizza(dans un izakaya on pouvait s’en douter).

C’est là que j’ai découvert que ne pas savoir ce qu’on est en train de manger a du bon. Je dégustais un truc étrange auquel Shino ne touchait pas et quand je lui ai demandé pourquoi, elle m’a dit de mieux regarder.
C’était des pattes de poulet.

Psychologiquement, ça a changé ma façon de les manger. J’ai quand même fini le plat, mais avec un peu d’hésitation. Et pourtant je suis pas étroite d'esprit pour la viande, si on me donnait du chien au Vietnam, j'en mangerais (sauf si c'est pas bon XD), c'est pas plus méchant pour l'animal que de manger du boeuf.

Ensuite pour rentrer... le bordel. Depuis Shibuya, on a pris le métro. Après 5 stations très familières (Meiji-jingumae, shinjuku-sanchome, Ikebukuro...), je me suis pas inquiétée, normal, on allait dans le bon sens après tout. Emi s'était endormie. Les stations suivantes, je les connaissais toutes, tous les noms m'étaient familiers aussi, jusqu'à une certaine station. C'est là qu’Emi s'est réveillée et qu'on a vu qu'on était vraiment pas là où on devait aller, et qu'au lieu de 40 minutes, ça faisait bien une heure et demi qu'on était dans ce train.

Bon, pas grave, on a repris un train express pour Ikebukuro puis on a changé et on est rentrées à Shiki.
Les stations que je connaissais à partir de Ikebukuro, c'était des résidus de l'été passé. Donc grâce à notre pure intelligence à toutes les deux (elle n’avait qu’à pas dormir aussi) on s'est trompées au-delà du delà. Et après y a eu un problème pour passer notre carte dans la machine pour sortir à Ikebukuro, puis pour re-rentrer pour prendre le bon métro.

Enfin bon, moi ça m'a pas dérangée. Faut dire que c'est très difficile de casser ma bonne humeur depuis le mois d'octobre et c'est pas un truc de ce genre qui va m'énerver.

Emi m’a fait la gueule, elle a pas dit un mot et marchait très vite. Elle m’a même pas dit au revoir. Elle m’en voulait de ne pas avoir vu qu’on s’était trompées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire